Le diabète chez l'enfant


Les glucides représentent en partie plus de la moitié de nos apports caloriques journaliers. C’est l’insuline qui permet de transformer le glucose en énergie. Or, chez l’enfant diabétique, le manque d’insuline ne lui permet pas d’opérer cette étape. Il est donc important de bien quantifier les aliments contenant des glucides dans ses menus quotidiens. 

Alors quel régime alimentaire adopter chez l’enfant atteint de diabète ? L’alimentation est normale et identique à celui d’un enfant non diabétique. Aucun aliment ne lui est interdit, il suffit simplement que le repas soit bien adapté et équilibré en apports nutritionnels journaliers.
Cet équilibre alimentaire est primordial et doit comporter les nutriments principaux : glucides, protéines et lipides, une alimentation saine qui apporte l’énergie dont nous avons besoin au quotidien.

Les premiers signes du diabète : une perte de poids est toujours observée au début de la maladie. Ce sont ces symptômes qui peuvent vous alerter sur un possible diabète chez votre enfant. Cependant, rapidement traité, la reprise de poids est généralement vite constatée. 


À la crèche :


Dans le cadre du projet pédagogique des Petits Chaperons Rouges, nous prenons en compte les spécificités de chaque enfant. Les parents et les professionnelles travaillent ensemble pour leur garantir le meilleur accueil. 
Pour les enfants diabétiques, ce sont les parents qui apportent les paniers repas. L’alimentation de l’enfant est quantifiée, pesée et sous la surveillance des professionnelles. Le bien-être de l’enfant et celui des parents sont notre priorité. Les professionnelles sont également sur toutes les questions du diabète et les attitudes à adopter face à certaines situations : risque de malaises, tremblements… Une infirmière peut être présente pour accompagner l’enfant en cas de contrôles de glycémie ou d’injections d’insuline. 
 


À la maison


Si votre enfant est diabétique, l’important est de lui apporter une alimentation saine et équilibrée comme tout à chacun, ce n’est que la quantité qui change.
En revanche, votre médecin et la diététicienne sont là pour vous aider à modifier ou adapter votre alimentation si besoin, et adopter le traitement par insuline à votre rythme de vie ainsi que celui de votre enfant.


Quelques conseils : 

  •  Les prises alimentaires ainsi que les injections d’insuline doivent être synchronisées. 
  •  Pour le goûter : Privilégiez les collations sans sucres simples. Optez pour un produit laitier simple : yaourt, petit suisse ou fromage blanc, accompagné d’une tranche de pain et d’une barre de chocolat. La consommation de chocolat ou gâteaux reste occasionnelle. Il faut varier avec un fruit ou un produit céréalier. 
  • Pour le repas : Les féculents ne sont pas obligatoires à chaque repas, ils peuvent être remplacés par du pain ou un autre produit céréalier. Variez également le menu en proposant de la viande ou du poisson avec des légumes. Les légumes apportent des fibres qui permettent de ralentir l’absorption des sucres. Et enfin, n’oubliez pas le fruit à la fin du repas. Cependant, certains fruits contiennent une quantité de glucides plus élevée que d’autres. Privilégiez les fruits comme l’orange, la fraise, la framboise, la pastèque… La pomme et la poire sont autorisées, mais doivent être contrôlées.
  • L’enfant diabétique peut exercer une activité sportive. Elle est même conseillée, car elle favorise le bien-être et améliore le contrôle du diabète. Les sports extrêmes sont cependant déconseillés, car ils peuvent être dangereux et peuvent nuire à la santé de votre enfant. L’exercice physique fait baisser la glycémie durant l’effort, mais surtout durant les heures qui suivent le sport. Il faut donc adapter l’alimentation et diminuer les doses d’insulines. Il est donc important d’en discuter avec votre médecin.
  • Certains aliments sont à éviter notamment :

          - Les aliments trop gras comme les chips, les fritures, les cacahuètes, la mayonnaise..  

          - Les aliments trop protidiques comme la charcuterie, les fromages…                

          - Les produits trop sucrés comme les boissons sucrées et gazeuses, les jus de fruits, les bonbons, les gâteaux et les pâtisseries.

Newsletter

Inscrivez vous à la newsletter Grandir

Découvrez nos petites et grandes idées pour faciliter votre quotidien de parents. En saisissant votre adresse e-mail ci-dessous, vous acceptez que Grandir vous adresse des communications électroniques régulières.

Partenaires :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos besoins.