Quand le télétravail dure : cinq conseils pour ne pas s’user

Quelques conseils pour télétravailler efficacement, sans mal de tête intempestif en fin de journée !

Conseil 1 : des marqueurs de temps et d’espace

Le plus important, c’est de continuer à maintenir des frontières Vie Privée / Vie Pro, même si c’est forcément plus difficile ! Mais ce n’est pas artificiel : délimiter un espace, même si c’est un coin de la table du salon, par exemple avec un support spécial télétravail, c’est un marqueur fort, pour vous, et aussi pour vos proches… qui n’ont jamais été aussi proches ! De même, maintenir des horaires réguliers, s’abstenir de travailler le week-end, c’est vital pour le moral.

Conseil 2 : des pauses !

Vous l’aviez peut-être déjà vu : on est plus efficace en télétravail, d’habitude. C’est parce que d’habitude, on est seul, et donc on ne bénéficie pas des temps annexes du travail : pauses café, réunions d’équipes, pots, déjeuners… Pour tenir sur la durée, n’oubliez pas les pauses ! Un tour à la fenêtre, sur le balcon, quelques mots avec un enfant ou l’élu ( e ) de votre cœur… Mais pas une lessive : c’est cet enchaînement permanent de tâches de tout ordre qui est épuisant. Et, contrairement à une idée reçue, le cerveau humain n’est pas multitâche (ni chez les hommes, ni chez les femmes) !

Conseil 3 : une communication adaptée

Des e-mails et des visioconférences, c’est un mode de communication dégradée : il n’y a pas d’intonation, de sourires, etc, pour renseigner sur le véritable sens de vos messages. Attention, donc, à bien vous faire comprendre, et sans doubles sens : mais cela n’empêche pas également de continuer à faire preuve d’empathie… même si c’est plus formel, c’est important de continuer à prendre en compte toutes les composantes de la vie de chacun !

Conseil 4 : des tâches et des missions adaptées à la situation

En télétravail longue durée, la qualité des liens interpersonnels, la dynamique des équipes et des interactions sont différentes : c’est une donnée importante à prendre en compte dans  la définition des projets et des missions…Ainsi, par exemple, n’essayez pas de présenter une innovation ou une création en téléconférence : la vision est mauvaise, le son est métallique, et l’attention est moindre… Réservez ça pour après, et privilégiez les tâches de fond, facilement partageables.

Conseil  5 : Faites attention aux autres, et aussi à vous

Le télétravail ne réussit pas à tout le monde, et le syndrome dépressif peut advenir… Ne vous laissez pas submerger, et faites attention aux signes avant-coureurs (irritabilité, maux de tête, poids sur la poitrine), chez vous, mais aussi chez vos collègues : un collègue qui répond de moins en moins ne va peut-être pas bien…et là, rien de tel qu’un coup de fil pour s’enquérir du moral des troupes !

Inscrivez vous à la newsletter Grandir

Découvrez nos petites et grandes idées pour faciliter votre quotidien de parents. En saisissant votre adresse e-mail ci-dessous, vous acceptez que Grandir vous adresse des communications électroniques régulières.

Partenaires :