Trucs & astuces pour une parentalité heureuse

Parents, on vous avait prévenus : avec un enfant, plus rien ne sera jamais comme avant. Et pour que ce soit mieux qu’avant, quelques petits conseils pour une parentalité heureuse, un couple harmonieux et des enfants épanouis !

Conseil 1 : Gardez la forme ! Ca a l’air d’aller de soi, mais dès que Junior rentre à la maison, c’est une épreuve longue distance qui commence, avec ses privations de sommeil, ses sprints de nuit, ses imprévus, et sa gestion de l’effort particulière.  Alors, pas la peine de prendre un coach, mais c’est aussi le moment de respecter les règles de base. Alimentation équilibrée, sommeil dès que c’est possible, sorties idem… Et n’oubliez pas que vous transportez en permanence un bébé -fragile – et ses accessoires – lourds : surveiller son poids, ses lombaires, et faire des assouplissements, ce n’est pas du luxe, et ça évite le lumbago du jeune père (qui doit se remettre de sa couvade, lui !)

Conseil 2 : Révisez vos priorités ! Vous qui entrez dans cette nouvelle vie, vous verrez vite qu’il faut, sinon quitter, du moins adapter l’ancienne, pour profiter pleinement de ce nouveau chapitre. Et autant le faire de bon cœur, pour éviter les frustrations… Alors, s’il est possible, au tout début, d’emmener son bébé en sortie, vous verrez vite par vous-même que cela ne dure pas : adaptez vos sorties ! Votre maison, aussi, doit accueillir bébé : vous avez bien sûr mis en hauteur tout ce qui est dangereux, et mis à l’écart tout ce qui est précieux. Mais rappelez-vous :

  1. Si vous êtes très ordonné : la perfection n’est pas (plus) de ce monde, et bébé ne rangera pas de lui-même. Alors, prévoyez des échéances pour ranger (par exemple le soir), plutôt que de vous épuiser toute la journée !
  2. Si vous êtes très désordonné : ce n’est pas mieux, et bébé  doit pouvoir circuler en toute sécurité ! N’accumulez pas trop de choses, et, à l’inverse de la catégorie ci-dessus, ne vous laissez pas déborder : donc, vous aussi, rangez tous les soirs !

Conseil 3 : PO-SI-TI-VEZ !

On parle bien sûr de votre état d’esprit, mais également de la manière de vous adresser à votre enfant. C’est un petit truc tout simple de la parentalité positive, qui a fait ses preuves. Si vous dites à Mathys (par exemple), d’arrêter de marcher dans les flaques, il y a de fortes chances qu’il saute à pieds joints dans toutes celles qu’il rencontre ! En revanche, si vous lui dites :  «  montre-moi comme tu sais bien marcher à côté des flaques », vous verrez le résultat !

Inscrivez vous à la newsletter Grandir

Découvrez nos petites et grandes idées pour faciliter votre quotidien de parents. En saisissant votre adresse e-mail ci-dessous, vous acceptez que Grandir vous adresse des communications électroniques régulières.

Partenaires :